[Salle 2] Samedi 3 décembre 2021 – 17h00 à 18h00

Le Webtoon est l’une des formes actuellement les plus commentées de la bd numérique populaire. Plus précisément originaire de Corée, il serait la forme numérique du manwha et doit son nom à la maison d’édition Naver, pionnière en la matière. Né en Corée au tournant des années 2000. Il jouit d’un grand succès auprès du lectorat, comparable à celui du blog dans nos espaces européens au même moment. Contraction de web et de cartoon, il s’agit essentiellement d’un nom qui renvoie à un format et un média de lecture particulier de bandes dessinées populaires aux sujets variés : romance (ou « drama »), fantastique (notamment le genre Isekai), le récit du quotidien (« tranches de vie ») et même érotique (appelé « NSFW » pour Not Safe For Work), pour une grande part créés en Corée et traduits à travers le monde. Ce format si particulier consiste à « scroller », faire défiler sur l’écran les images pour lire l’histoire. Trouvant son support de diffusion idéal dans le téléphone ou la tablette, sa popularité n’a fait que croître à l’aune de la démocratisation de ces technologies de poche. Le phénomène éditorial du webtoon a été remarqué depuis.

Gaëlle Kovaliv Spécialiste en bande dessinée numérique. Intervenante
Irène Le Roy LadurieRédactrice en chef adjointe de Neuvième Art, sa thèse de doctorat porte sur thèse sur le motif de la caresse dans l‘écriture de l’érotisme en littérature et bande dessinée. Animatrice de la table ronde.
Wandrille LeroyAuteur de BD et formateur en Dessin d’expression et Création opérationnelle. Fondateur du festival berlinois Comics über Berlin. Intervenant