[Paris – 26 novembre 2021] Instauré en 2013, le Prix Papiers Nickelés SoBD récompense chaque année un ouvrage remarquable sur la bande dessinée et le patrimoine graphique imprimé. Décerné au terme d’une élection à deux tours sollicitant l’Académie de Stripologie Française (SoBD) et l’Académie des Papiers Nickelés, le Prix fait d’abord l’objet d’une liste d’une dizaine de nominés.

C’est cette liste de nominés qui est dévoilée aujourd’hui. Les ouvrages retenus, parmi lesquels le lauréat 2021 du Prix Papiers Nickelés SoBD sera choisi sont les suivants :

  • Aux origines de la bande dessinée populaires, l’imagerie populaire, catalogue d’exposition édité par le Musée de l’image ville d’Epinal ;
  • Dragon Ball une histoire française, ouvrage de Bounthavy Suvilay publié aux Presses Universitaires de Liège ;
  • Enki Bilal – L’art de la prospective, numéro spécial de la revue Tonnerre de bulles, coordonnée par Laurent Assuid ;
  • Fille de mon père, livre de Chantal Trubert édité par l’autrice et les éditions Depeyrat ;
  • Joseph Gillain, une Vie de Bohème, livre de François Deneyer aux éditions du Musée Jijé ;
  • Lambil, une Vie avec les Tuniques Bleues, ouvrage de Christelle et Bertrand Pissavy-Yvernault édité par la maison Dupuis ;
  • Le Bouquin de la BD, ouvrage collectif sous la direction de Thierry Groensteen , édité conjointement par Robert Laffont et la CIBDI ;
  • Les Angoisse de Michel Gourdon, livre de Patrick Bernard édité par les Amis de Michel Gourdon ;
  • OK Gérard, étoile filante de l’illustration, ouvrage de Philippe Aurousseau, Nicole et Jean-Michel Quentin aux Éditions de l’Oncle Archibald ;
  • Presse et bande dessinée, une aventure sans fin, titre réalisé sous la direction d’Alexis Lévrier et Guillaume Pinson aux Impressions nouvelles ;
  • Tout sur Barnabé, un ours peut en cacher un autre, de Jean-Luc Coudray aux éditions PLG.

Le lauréat sera annoncé à l’occasion de la cérémonie de remise de prix qui se tiendra sur le SoBD, salon de la bande dessinée au cœur de Paris, le samedi 4 décembre 2021, à 17h30, au Musée Ephémère.

 

A propos du Prix Papiers Nickelés SoBD

Créé en 2013, le Prix Papiers Nickelés SoBD est décerné conjointement par le comité de pilotage du SoBD (Académie de Stripologie Française), salon de la bande dessinée au cœur de Paris dont une partie de la programmation est consacrée aux discours et études sur la bande dessinée, et les membres de l’association Papiers Nickelés, éditrice depuis plus de 10 ans d’une revue portant son nom se consacrant à l’image populaire imprimée. Le prix Papiers Nickelés SoBD a récompensé les ouvrages suivants : [2013] Gus Bofa, l’enchanteur désenchanté, d’Emmanuel Pallaud-Dulian chez Cornélius. [2014] M. Töpffer invente la bande dessinée, de Thierry Groensteen aux Impressions nouvelles. [2015] Jack Kirby, super-héro de la bande dessinée, de Jean Depelley, chez Neofelis. [2016] Malabar, histoires de bulles d’Alain Lachartre, chez Dupuis. [2017] Case, strip, actions !, d’Alain Boillat, Marine Borel, Raphaël Œsterlé et Françoise Revaz, publié aux éditions In Folio. [2018] George Herriman / Krazy Kat, une vie en noir et blanc, de Michael Tisserand, paru en français chez Les Rêveurs. [2019] La Bande dessinée, ou comment j’ai raté ma vie, de Benoît Barale, paru dans la collection Mémoire Vive de la maison PLG. [2020] Breccia conversations avec Juan Sasturain, de Juan Sasturain, paru en français chez Rackham.
Plus d’informations : https://sobd2021.com/le-salon/ouvrages-livres-sur-la-bd/le-prix-papiers-nickeles-sobd/

Retour à la liste des communiqués